Coronavirus : des rayons vides dans le Leclerc de Lunéville

Les supermarchés lorrains dévalisés

 

Le coronavirus fait faire des réserve de pâtes

De nombreuses grandes surfaces ont rapporté s'être fait «dévaliser» par des clients inquiets à l'idée de devoir être confinés... les supermarchés lorrains ne font pas exception.

La peur s'est manifestement emparée de certains Lorrains. Plusieurs enseignes de grande distribution ont constaté un afflux important depuis ce début de semaine dans leurs magasins. L'arrivée de clients désireux de faire des stocks de produits de première nécessité, tels que pâtes, riz ou produits d'hygiène. Leur objectif : faire des réserves dans l'éventualité où l'épidémie de nouveau coronavirus les obligerait au confinement.

Différents supermarchés comme à Fameck, Longwy, ou en Meuse ont ainsi été «dévalisés», avec des rayons vidés de leurs produits, notamment ceux des pâtes.

Le Leclerc de Lunéville ne fait pas exception, en témoigne ces photos du jour de Pef Frayant

Il faut relativiser. Les enseignes sont au taquet côté stock. Même son de cloche chez Leclerc et Picard : «il n'y a aucune pénurie de produits.»