«On n’y arrivera pas sans les frontaliers» affirme le premier ministre Luxembourgeois

Les frontaliers nécessaires au Luxembourg

 

Pas de fermetures des frontières pour la deuxième vague

Suite a une réunion virtuelle des 27 dirigeants de l'UE jeudi soir, le Luxembourg a réaffirmé son besoin des frontaliers et l'obligation de garder les frontières ouvertes...

Il est important que les frontières restent ouvertes ! Une réflexion partagée par Angela Merkel et le Premier ministre Luxembourgeois Xavier Bettel: «On n'y arrivera pas, surtout dans les hôpitaux, si les frontaliers ne peuvent pas venir travailler demain», indiquant que si les frontières étaient fermées, les malades mourraient les uns après les autres. «Nous avons tiré les leçons de la première vague, quand le réflexe du début de la crise avait été de fermer les frontières», a estimé devant la presse le président du Conseil européen, Charles Michel.