Coronavirus : sans masques, les syndicats de police menacent de suspendre les contrôles

La police ne fera plus de contrôle sans masque

 

Pas de masques, pas de contrôle...

Le ministère de l’Intérieur a demandé, ce mercredi 25 mars, aux policiers de rendre leurs masques FFP2 aux agences régionales de santé. Une décision critiquée par plusieurs syndicats de police qui demandent d’autres masques en compensation. Ils menacent, ce jeudi 26 mars, de suspendre les contrôles.

La demande du ministère de l’Intérieur passe mal ! En effet, le ministère a demandé aux policiers de rendre leurs masques aux agences régionales de santé, qui vont ensuite les distribuer aux personnels soignants.

La réponse des syndicats : Pas de masques = plus de contrôles pendant le confinement !

L’ensemble des syndicats de police, tous grades confondus, lance jeudi 26 mars 2020 « un avertissement solennel » au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner concernant le manque de masques à disposition des fonctionnaires pour les protéger du coronavirus et menace de suspendre les contrôles du confinement si les moyens de protection font défaut..

"C’est un scandale, c’est pitoyable ! Nous ne critiquons pas le fait de donner nos stocks de masques FFP2 au personnel soignant mais nous ne comprenons pas que rien ne nous soit donné pour les remplacer, on marche sur la tête !" s'est ému Fabien Vanhemelryck, secrétaire général d’Alliance.

Lorraine Actu rapporte qu'un policier Nancéien assure qu'il travaille avec son propre masque. L’un de ses collègues assure même qu’un proche lui en fournit grâce à un stock personnel.