Des militants anti-pub recouvrent les panneaux publicitaires de Nancy

RAP 54 veut libérer l’espace public de la publicité

 

Des militants recouvrent 180 panneaux publicitaires

Une vingtaine de militants de "l’association Résistance à l’agression publicitaire" (RAP 54) a organisé une soirée d'action anti-pub vendredi à partir de 20 heures. Sept groupes se sont dispersés dans Nancy, leur but : libérer l’espace public de la publicité. Crée à fin 2018 suite aux marches pour le climat, le groupe local a affiché ses revendications à Nancy.
« Ce sont 180 panneaux publicitaires qui ont été "nettoyés" avec Youth for Climate Nancy ! Merci à tou-t-es les volontaires 😁👏 »

.

« Nous revendiquons la liberté de ne pas recevoir ces messages publicitaires imposés à nos regards et d’exercer une légitime réponse à des messages devenus omniprésents dans l’espace public. »
« La publicité et ses services ne sont jamais gratuits.

Nous les payons directement dans le prix de nos achats (450 €/habitant en 2014) et indirectement par ses conséquences sanitaires, sociales et environnementales (le surendettement, le traitement de déchets...) à long terme. »

« La publicité dans sa forme actuelle lie financièrement les médias aux exigences des annonceurs et affecte leur indépendance. Elle se nourrit de nos données personnelles pour nous cibler davantage et être toujours plus efficace. »
« Nous recevons entre 1200 et 2200 messages publicitaires par jour... !! »
« La publicité favorise la minorité d’entreprises les plus riches et dénigre les luttes démocratiques dans ses messages. »
« La publicité commerciale pousse à la sur-consommation, à l’achat comme condition du bonheur et engendre des normes négatives. Elle contribue à la frustration, à l’épuisement des ressources naturelles et des conditions de travail précaires voire dangereuses. »
Pour respecter la thématique de l'article, je ne rajouterai pas de pub pour mes boutiques sur perlesdesregions.com dans cet article 😉