Site icon Le Lorrain

Infirmière et street medic, elle est rouée de coups par la police

acte-20-Street-Medic-frappé-police

Marion Dietrich, Infirmière et street medic rouée de coups


 

L’acte 20 des gilets jaunes, le 30 mars 2019, a soulevé une nouvelle polémique et pas des moindres. Marion Dietrich, Infirmière et street medic, a été rouée de coups par la Police. Son récit, publié sur Facebook, est rapidement devenu viral avec plus de 31000 partages en 3 jours. Le voici :

« Mise à terre, on m’a donné plusieurs coups de pied dans le dos et le ventre, puis j’ai reçu un coup sur le visage ,puis j’ai ressenti une très vive douleur derrière le crâne qui m’a fait tomber à terre complètement sonnée. Le policier qui me frappait m’a donc attrapé par mon sac, et m’a traîné au sol, presque inconsciente et m’a jeté à terre en dehors du cordon de sécurité qu’avait formé ses collègues autour de nous…
J’ai immédiatement été mise en sécurité par les gilets jaunes, et pris en charge par d’autres équipes de medic ( jen profite pour encore les remercier), on m’a emmener au Quick (qui avait accepté de servir de QG des street medic, merci à eux également ), je ressentais une vive douleur dans le dos, ma tête allait exploser, j’ai perdu connaissance quelques minutes, puis j ai été prise en charge par les pompiers qui m’ont emmené aux urgences.
Au bilan, multiples contusions dans le dos et au ventre, fracture du nez, traumatisme crânien avec contusion cérébrale, plaie au crâne recousue. Plus de peur que de mal, mais un certain traumatisme d’avoir été tabassé de cette façon par des forces de l’ordre, alors que je n’avais absolument rien fait, que j’étais identifiée medic, et que j’étais au sol incapable de me défendre face à cet agent « 

T-shirt disponible ici
Quitter la version mobile