Pour les sauver de l’abattoir, ils créent la première maison de retraite pour poules pondeuses

Les poules seniors aux oeufs d'or de Haute-Vienne

La vie des poules pondeuses n'est pas de tout repos. Passé 18 mois, les poules deviennent légèrement moins productives et sont envoyés en abatoirs, alors qu'elles peuvent vivre jusqu'à 10 ans et pondre tout au long de leur vie.

C'est sur ce constat que Fabien Saulemanque à créé « Poulehouse », une start-up qui a mis en place la première « maison de retraite » pour poules pondeuses et qui veut les sauver les poules de l’abattoir en produisant des oeufs autrement.
Le but est proposer un œuf éthique et bio qui ne tue pas les poules avec un mode d'élevage respectueux du bien-être animal.

Le concept est similaire au système de retraite par répartition à la française : les poules actives travaillent pour payer la retraite de leurs aînées.

De jeunes poules, au plus haut de leur potentiel de ponte, sont au travail chez des éleveurs bio, partenaires de la marque.

Au nombre de quatre pour l’instant (dans l’Eure, l’Eure-et-Loir, Loiret et Somme), ils s’engagent à ne pratiquer aucune mutilation du bec, à commercialiser les oeufs sous la marque « Poulehouse » et à remettre les pondeuses à la start-up plutôt qu’à l’abattoir quand elles atteignent 18 mois.

En échange, les éleveurs perçoivent quelques centimes de plus pour chaque oeuf.

Vendus un euro pièce, environ deux fois plus cher qu’un oeuf bio classique, les oeufs Poulehouse financent non seulement le confort des poules retraitées en Haute-Vienne mais aussi toute la partie recherche et développement de l’entreprise. C'est en fait le prix de la cotisation retraite des poules.

Depuis la commercialisation des premières boîtes en septembre 2017, 400 000 oeufs ont déjà été écoulés dans 300 points de vente, supermarchés bio (Biocoop, Naturalia) ou conventionnels (Franprix, Monoprix et bientôt Carrefour), bravo ! Un projet participatif est en cours ici pour permettre la création de 3 nouveaux bâtiments pour accueillir 9 500 poules en septembre prochain.