L’histoire de Rintintin, le célèbre chien Lorrain

L'histoire du chien Rintintin, le célèbre chien Lorrain

Le 15 septembre 1918, pendant la Première guerre mondiale, le caporal américain Lee Duncan découvre une femelle berger allemand (Betty) et ses cinq chiots de quelques jours, seuls survivants d'un chenil bombardé à Flirey en Meurthe-et-Moselle.

rintintin-Lee-Duncan

Les soldats se partagent les six chiens. Le caporal Lee Duncan adopte deux chiens qu'il nomme Nénette et Rintintin en référence à deux poupées fétiches que les enfants lorrains offrent aux soldats pour leur porter chance.

nenette_et_rintintin

Pendant le retour de Lee Duncan aux États-Unis, Nénette meurt durant la traversée de l'Atlantique. Mais Rintintin résiste et s'avére même être exceptionnellement habile et intelligent. Le caporal apprend alors à Rintintin plusieurs tours et se fait remarqué lors d'un spectacle canin par le producteur de films Charles Jones.

Impressionné par les sauts à plus de quatre mètres pour franchir une palissade (4.11 mètres exactement) et l'habileté incroyable de Rintintin, le cinéaste demande de pouvoir filmer le chien en action, pour 350 $. C'est le début de l'aventure...

rin-tin-tin

Le berger allemand tourne alors son tout premier long-métrage : « The Man from Hell’s River (1922) » où il interprète le rôle d’un chien de l’armée américaine, prodigieusement intelligent et qui multiplie les missions réussies. Bien dressé par son maître, l'animal montre de grands talents et effectue même des scènes en une seule prise. Le film connaît un succès énorme et la performance de Rintintin est remarquée. La première star canine du cinéma est née, elle est Lorraine bien sûre.

The-Man-from-Hells-River

Suivront « My dad », toujours en 1922, jusqu’à « The Lightning Warrior (1931) ». Au total, il aura joué « dans 26 films », dont quatre parlants. A l'apogée de sa carrière, l'acteur canin gagne des milliers de dollars à la semaine et reçoit plus de 10 000 lettres de fans dans le même temps. Consécration suprême, il obtient son étoile sur Hollywood Boulevard, possède sa propre limousine et on publie même un numéro de téléphone à son nom dans l'annuaire de Los Angeles.
Le « star system canin» est né!

La star à 4 pattes s’éteindra en 1932 dans les bras de la mythique actrice Jean Harlow qui inspira Marylin Monroe. Son maître, dans une tristesse infinie, rapatrie son corps en France dans le cimetière pour chien d'Asnières sur Seine.

RinTinTin a été et sera toujours plus qu'un chien. Il était un idéal, un héros qui était aussi un ami, un combattant qui était aussi un gardien, un génie muet, un compagnon, pour toutes les générations.